« Le problème d’Internet, c’est que dans 9 cas sur 10 on reste anonyme », Yves Roggeman

Publié le 16 décembre 2017

Yves Roggeman enseigne la sécurité informatique à l’université libre de Bruxelles (ULB) et coordinateur du master de cybersécurité. Il répond aux globe-reporters Yasemin, Onur, Mazhar, Kutay et Emir du lycée Saint-Benoît à Istanbul.

Culture et sciences

À Bruxelles, l’Université libre de Bruxelles est très connue. Quand on cherche un spécialiste sur une question donnée, c’est une des premières pistes à suivre. C’est en la suivant que nous sommes tombés sur le travail de Yves Roggeman. Coup de chance, en quelques clics on trouve son mèl professionnel. En quelques lignes, nous lui avons expliqué Globe Reporters et il a accepté de rencontrer Sidonie, l’envoyée spéciale. Le plus compliqué a été de se rendre dans son bureau.

Sources photographiques

Pas évident de se rendre au campus de la plaine de l’Université Libre de Bruxelles. Pourtant Yves Roggeman m’avait bien expliqué au téléphone :
Pas évident de se rendre au campus de la plaine de l’Université Libre de Bruxelles. Pourtant Yves Roggeman m’avait bien expliqué au téléphone :
« Prendre le métro jusqu’à la station Delta, puis se diriger vers le bâtiment NO, un affreux bloc en granit noir ». La description avait le mérite d’être claire !
« Prendre le métro jusqu’à la station Delta, puis se diriger vers le bâtiment NO, un affreux bloc en granit noir ». La description avait le mérite d’être claire !
En sortant du métro, j’ai quand même bien failli me perdre. Mais après avoir emprunté un chemin boueux où une grue et des pelleteuses s’agitaient en cadence, j’aperçus « l’affreux bloc en granit noir ».
En sortant du métro, j’ai quand même bien failli me perdre. Mais après avoir emprunté un chemin boueux où une grue et des pelleteuses s’agitaient en cadence, j’aperçus « l’affreux bloc en granit noir ».
Quelques pas de plus et des panneaux de direction m’indiquaient le chemin à prendre jusqu’au bâtiment NO.
Quelques pas de plus et des panneaux de direction m’indiquaient le chemin à prendre jusqu’au bâtiment NO.
Venir en Vilo, le système de vélos partagés de la ville aurait peut-être été plus simple.
Venir en Vilo, le système de vélos partagés de la ville aurait peut-être été plus simple.
Une fois à l’intérieur du bâtiment, je suivis encore les indications du professeur jusqu’au couloir informatique au 8e étage.
Une fois à l’intérieur du bâtiment, je suivis encore les indications du professeur jusqu’au couloir informatique au 8e étage.
Quelques déambulations sur le palier et me voilà devant le bureau d’Yves Roggeman qui interrompt son travail pour répondre aux globe-reporters.
Quelques déambulations sur le palier et me voilà devant le bureau d’Yves Roggeman qui interrompt son travail pour répondre aux globe-reporters.
Pas évident de se rendre au campus de la plaine de l’Université Libre de Bruxelles. Pourtant Yves Roggeman m’avait bien expliqué au téléphone :
« Prendre le métro jusqu’à la station Delta, puis se diriger vers le bâtiment NO, un affreux bloc en granit noir ». La description avait le mérite d’être claire !
En sortant du métro, j’ai quand même bien failli me perdre. Mais après avoir emprunté un chemin boueux où une grue et des pelleteuses s’agitaient en cadence, j’aperçus « l’affreux bloc en granit noir ».
Quelques pas de plus et des panneaux de direction m’indiquaient le chemin à prendre jusqu’au bâtiment NO.
Venir en Vilo, le système de vélos partagés de la ville aurait peut-être été plus simple.
Une fois à l’intérieur du bâtiment, je suivis encore les indications du professeur jusqu’au couloir informatique au 8e étage.
Quelques déambulations sur le palier et me voilà devant le bureau d’Yves Roggeman qui interrompt son travail pour répondre aux globe-reporters.

Sources sonores

  • La plupart des sites nous demandent beaucoup d’informations. À quoi servent ces informations ?

  • Quand on nous demande des informations personnelles, à quoi devons-nous faire attention ?

  • Nous pouvons nous faire voler des informations personnelles. Que deviennent-elles ?

  • Qu’est-ce que les hackers font de nos données privées ?

  • Pourquoi recherchent-ils autant d’informations privées et à pirater nos comptes de réseaux sociaux ?

  • Est-ce qu’il vous est arrivé que vos informations soient volées sur Internet ?

  • Est-ce que des lois protègent nos données personnelles ?

  • Quels pays ont les règles les plus strictes dans ce domaine ?

  • En pratique, est-ce que ces lois sont respectées ?

  • Comment trouver un équilibre entre la liberté et la sécurité sur Internet ?

  • Est-ce que les lois européennes sont efficaces ?

  • Question bonus : est-ce que la Belgique est pourvue de lois contre la cybercriminalité ?