« Le Maroc vit un stress hydrique qui risque de s’exacerber », Madame Charafat Afailal

Publié le 10 novembre 2016

Le gouvernement marocain semble faire de la question de l’eau une des priorités de la politique environnementale du Royaume. Une journée de conférences spécialement consacrée à la problématique hydrique a été organisée au Pavillon marocain. A cette occasion, Ziyad Abdeslam, Directeur de la recherche sur la planification de l’eau pour le Ministère a répondu aux questions des globes-reporters Hichba, Safaa, Aurore et Zahide du Collège français de Montréal. Malgré un emploi du temps chargé, la Ministre de l’Eau, Charafat Afailal s’est également exprimée pour Globe Reporters.

Notre planète : Etat des lieux

Les problèmes de l’eau au Maroc sont multiples : sécheresses de plus en plus fréquentes, diminution de la ressource, pollution des cours d’eau et des nappes phréatiques, non-traitement des eaux usées, pratiques agricoles non adaptées, etc.

Néanmoins, le Maroc a pris conscience de ses lacunes et manifeste une volonté active de faire évoluer la situation. Afin de préparer les négociations de la COP22, la ministre chargée de l’Eau, Charafat Afailal, avait organisé le 11 et 12 juillet 2016 a Rabat, une Conférence internationale sur l’Eau et le Climat, afin de donner à l’eau une place centrale dans la dynamique du processus des négociations de la COP22. 

Sources photographiques

La conférence Sécurité hydrique pour une justice climatique était organisée au Pavillon marocain par le Ministère délégué chargé de l’Eau.
La conférence Sécurité hydrique pour une justice climatique était organisée au Pavillon marocain par le Ministère délégué chargé de l’Eau.
La ministre  Marocaine  Déléguée chargée de l’Eau, Charafat Afailal à la sortie de la conférence Sécurité hydrique pour une justice climatique, le 8 novembre 2016, au pavillon marocain de la Cop22.
La ministre Marocaine Déléguée chargée de l’Eau, Charafat Afailal à la sortie de la conférence Sécurité hydrique pour une justice climatique, le 8 novembre 2016, au pavillon marocain de la Cop22.
Monsieur le Directeur de la recherche sur la planification de l’eau pour le gouvernement du Maroc, Ziyad Abdeslam.
Monsieur le Directeur de la recherche sur la planification de l’eau pour le gouvernement du Maroc, Ziyad Abdeslam.
Panneau de direction
Panneau de direction
Sur l’auditorium du Maroc, des images du pays et de ses cours d’eau sont projetées
Sur l’auditorium du Maroc, des images du pays et de ses cours d’eau sont projetées
Le Pavillon du Maroc ou ont lieu de nombreuses conférences
Le Pavillon du Maroc ou ont lieu de nombreuses conférences
Sur l’auditorium du Maroc, des images du pays et de ses cours d’eau sont projetées
Sur l’auditorium du Maroc, des images du pays et de ses cours d’eau sont projetées
La conférence Sécurité hydrique pour une justice climatique était organisée au Pavillon marocain par le Ministère délégué chargé de l’Eau.
La ministre  Marocaine  Déléguée chargée de l’Eau, Charafat Afailal à la sortie de la conférence Sécurité hydrique pour une justice climatique, le 8 novembre 2016, au pavillon marocain de la Cop22.
Monsieur le Directeur de la recherche sur la planification de l’eau pour le gouvernement du Maroc, Ziyad Abdeslam.
Panneau de direction
Sur l’auditorium du Maroc, des images du pays et de ses cours d’eau sont projetées
Le Pavillon du Maroc ou ont lieu de nombreuses conférences
Sur l’auditorium du Maroc, des images du pays et de ses cours d’eau sont projetées

Sources sonores

  • Madame la ministre, quelles sont les réactions de la population marocaine face au problème de l’eau ?

  • Monsieur Ziyad Abdeslam, quelles sont vos responsabilités ?

  • Quelles sont les réactions de la population marocaine face aux problèmes d’eau ?

  • Selon un article du Al Huffington Post intitulé Stress hydrique : Le Maroc pourrait manquer d’eau d’ici 2040, il ne resterait plus assez d’eau au Maroc... Quelle est votre position à ce sujet ?

  • Que pourrait faire le gouvernement marocain face à cette situation (manque d’eau) ?

  • Quels sont les impacts du manque d’eau sur l’environnement ?

  • Que pensez-vous du plan anti-sécheresse que le gouvernement marocain a commencé à mettre en place ?

  • Les pays voisins du Maroc sont-ils touchés par ce problème ?

  • Le non-traitement de l’eau usée au Maroc pourrait-il nuire au peuple marocain ? Si oui, de quelle façon ?

  • Selon vous, comment les Marocains devraient-ils se préparer face au manque d’eau ?

  • Quelles sont les principales causes du manque d’eau ?

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • Label COP 22
  • Insitut Français de Marrakech