Vers une ville nouvelle plus écologique ?

Publié le 24 novembre 2016

Qu’est-ce qui pollue les ville et comment créer une ville plus propre ? C’est les questions que se posent les globe-reporters de l’école du Parc des Princes à Paris. David Goeury est géographe, chercheur au Laboratoire Espaces, Nature et Cultures de Paris-Sorbonne. Il travaille actuellement au Maroc sur plusieurs projets d’éco-construction. Il a répondu aux questions des jeunes globe-reporters.

Innovations : notre planète demain et après-demain

« Eco-cité », « Smart city », « Eco-quartiers », « Ville intelligente », les appellations ne manquent pas pour désigner les innovations en matière de développement urbain. Depuis plusieurs années, politiques, chercheurs et architectes se creusent les méninges pour développer de nouveaux modèles urbains plus respectueux de l’environnement.

Les villes, de par les activités qui s’y développent, sont en effet au cœur du problème de pollution. Certains projets visent à rénover les habitats anciens avec des matériaux durables, à isoler les maisons afin de faire des économies d’énergies, à construire des bâtiments respectant des normes écologiques, à développer des initiatives de fermes urbaines, etc… Mais d’autres projets sont plus ambitieux et veulent créer une ville nouvelle. Les « villes intelligentes » (« smart city ») et les éco-cités ont le vent en poupe...

Sources photographiques

David Goeury, chercheur au Laboratoire Espaces, Nature et Cultures de Paris-Sorbonne
David Goeury, chercheur au Laboratoire Espaces, Nature et Cultures de Paris-Sorbonne
Une maquette de la smart city pensée par les étudiants de l’université de Rabat : le parc éolien
Une maquette de la smart city pensée par les étudiants de l’université de Rabat : le parc éolien
Une maquette de la smart city pensée par les étudiants de l’université de Rabat : les habitations
Une maquette de la smart city pensée par les étudiants de l’université de Rabat : les habitations
Une maquette de la smart city pensée par les étudiants de l’université de Rabat : les panneaux solaires
Une maquette de la smart city pensée par les étudiants de l’université de Rabat : les panneaux solaires
La maquette de la smart city pensée par les étudiants de l’université de Rabat : le « smart parking »
La maquette de la smart city pensée par les étudiants de l’université de Rabat : le « smart parking »
David Goeury, chercheur au Laboratoire Espaces, Nature et Cultures de Paris-Sorbonne
Une maquette de la smart city pensée par les étudiants de l’université de Rabat : le parc éolien
Une maquette de la smart city pensée par les étudiants de l’université de Rabat : les habitations
Une maquette de la smart city pensée par les étudiants de l’université de Rabat : les panneaux solaires
La maquette de la smart city pensée par les étudiants de l’université de Rabat : le « smart parking »

Sources sonores

  • Qu’est-ce qui pollue la ville et est-ce qu’on peut arrêter de polluer la ville ?

  • Qu’est-ce qu’une ville propre ?

  • Question bonus : Comment pourrions-nous créer des villes plus propres ?

  • Question bonus : Parmi les solutions à la mode, il y a l’écoconstruction, pouvez-vous nous expliquer ce concept ?

  • Question bonus : Est-ce qu’il y a des villes et villages marocains qui utilisent l’écoconstruction ?

  • Question bonus : Quelle est la différence entre les concepts de Smart city et d’Eco city ?

  • Question Bonus : Qu’est-ce qui rend les projets d’Eco-cité si attractifs ?

  • Question bonus : Selon vous, ces projets sont-ils une fausse solution ?

  • Est-ce qu’une ville de 300 000 habitants (Cf. L’éco-cité Zenata) peut-être écologique ?

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • Label COP 22
  • Insitut Français de Marrakech