L’UE premier marché commercial et puissance mondiale

Publié le 22 décembre 2016

Le 23 juin dernier, les britanniques votaient pour la sortie de l’Union Européenne lors d’un référendum historique. Charles de Marcilly, directeur du Bureau de Bruxelles à la Fondation Robert Schuman, répond aux questions des globe-reporters Ege, Ece, Beril, Eren et Barbaros du lycée Saint-Benoît d’Istanbul.

Institutions

Il faut escalader les trois étages d’une grande bâtisse ancienne située rue d’Egmont à Bruxelles, pour rejoindre le bureau de Charles de Marcilly, directeur du Bureau de Bruxelles à la Fondation Robert Schuman. Créée en 1991, la Fondation porte le nom d’un des pères fondateurs de l’Europe, Robert Schuman. Le spécialiste nous rappelle la puissante économique de l’UE mais aussi ses fondements politiques et ses idéaux. A l’heure du Brexit, l’Union continue d’attirer et les euro-sceptiques font profile bas. 

La Fondation Schuman publie chaque année des rapports sur l’état de l’Union Européenne

Sources sonores

  • Quelle a été votre réaction au moment du Brexit ?

  • Comment le Brexit va-t-il affecter l’économie européenne ?

  • Historiquement comment peut-on expliquer cette position des britanniques vis à vis des instances européennes ?

  • Qu’est-ce qui pourrait donner envie à d’autres pays de sortir de l’UE ?

  • Quelles seraient les conséquences pour l’UE si d’autres pays en sortaient ?

  • Pourquoi est-ce que certains pays veulent entrer dans l’UE ?

  • Quelles sont les conséquences de l’élargissement de l’UE ?

  • Question bonus : Où est la frontière entre pouvoir de l’UE et celui des Etats membres ?

  • Question bonus : Au sein des institutions de l’UE comment se répartissent les pouvoirs ?

  • Question bonus ; L’UE a-t-elle atteint un stade où elle ne pourra plus se développer ?